L’objectif de tout investissement locatif est d’encaisser un loyer. Cependant, avant toute chose, il est important d’en fixer le montant. En début de location, il est possible de fixer sans aucune contrainte ce prix. Mais, différentes dispositions encadrent cette liberté, surtout celles de zone tendue. Ainsi, estimer le prix du loyer de votre bien peut rapidement devenir un casse-tête. Quelques techniques peuvent vous permettre de tirer votre épingle du jeu.

Les voici sans plus attendre.

 

prix immobilier

 

Points importants

Voici des techniques généralement utilisées pour déterminer le prix du loyer :

  • La situation et l’environnement : ces points sont importants dans la détermination du loyer. Vous devez évaluer l’attrait de la commune en considérant les différentes infrastructures et services existants. L’estimation de cet environnement peut être variable d’une zone à une autre.
  • La qualité de la construction : les volets techniques du bien immobilier ne sont pas à négliger. La présence d’une isolation thermique ou acoustique, de vitrages et autres éléments isolants. Ces éléments jouent également des rôles importants dans l’estimation du prix du loyer.
  • Le standing et la situation du logement : c’est un élément principal sur lequel vous pouvez vous baser pour évaluer le loyer de votre bien immobilier. Il faut tenir compte de l’aspect visuel, de l’année où la construction a été érigée, etc.

Il est recommandé de se faire conseiller par une agence immobilière ou un professionnel. Afin de déterminer le juste prix du loyer de votre bien immobilier. Cela réduira significativement votre marge d’erreur.

 

D’autres techniques

Voici quelques astuces supplémentaires pour évaluer le prix de votre loyer :

  • La superficie : elle ne doit pas être prise à la légère. Car dans bien des cas, la superficie détermine le coût du loyer. En considérant les dispositions de la loi Pinel, la moyenne du prix du m2 à Paris est comprise entre 14 et 16,72 euros. Cependant, elle va rarement au-delà de 10 euros dans les villes de plus de 250.000 habitants. Les dispositions légales qui encadrent les loyers ont beaucoup évolué et modifié les règles. Celles de détermination et de révision du loyer. Ce système de fixation a été repensé et amélioré en fonction des zones géographiques.

 

  • La vérification du marché local : cela vous permettra d’analyser de façon objective tous les éléments. Il s’agit de ceux qui comptent pour déterminer le loyer. Proposer un loyer plus élevé que celui qui se pratique dans votre zone. Cela peut par exemple repousser les potentiels locataires. Il convient donc de faire preuve de logique et d’être souple.

Certaines erreurs devront absolument être évitées. Un loyer trop bas peut être difficile dans le sens où vous aurez beaucoup plus de locataires. Malheureusement, cela risque fortement de ne pas être rentable en fin de compte. Par ailleurs, il sera difficile plus tard de le réviser à la hausse. En tenant compte de l’indice de référence des loyers qui entre en jeu dans la réévaluation annuelle du loyer. Il est donc important d’appliquer toutes ces techniques. Pour rentabiliser votre investissement immobilier.